Le Paradoxe du digital

En observant une compétition automobile, on pourrait croire aisément que la victoire échoie à celui qui écrase l’accélérateur du début à la fin de la course.

Qu’en somme, et c’est le bon sens qui parle, pour gagner il faut accélérer le plus possible.

Etonnamment, et les champions de pilotage le savent parfaitement, pour remporter une course, la compétence clé à acquérir n’est pas l’accélération, mais bien le freinage !

formule 2

Car un bon freinage va permettre d’attaquer les courbes avec le meilleur angle et optimiser les opportunités de dépassements.

Ce sont donc les techniques de freinage qui font vraiment les différences entre les pilotes.

Et si il en était de même dans le monde de l’entreprise connectée ?

 

 

L’interaction permanente sur les réseaux sociaux, twitter, messagerie instantanée etc. et le traitement constant d’opérations en      mode multitâches n’est pas sans conséquences sur notre capacité de concentration, de présence à l’autre et donc de leadership IRL (In real Life).

Combien de managers se sentent éloignés de leurs équipes alors qu’ils n’ont jamais été autant connectés à elles…

Et si comme dans la course automobile, le secret pour gagner la course à l’ère digitale était de savoir freiner à bon escient ?

Oui, freiner et j’ose même l’affirmation paradoxale suivante :

Le Leader dans cette époque hyper connectée performera d’autant plus qu’il parviendra à se déconnecter !

Il y a là, bien-sûr, un paradoxe évident. Comme le freinage est la clef du gain de la course, la déconnection est la clé de la réussite d’un Leader à l’ère digitale.

Mais quelle forme peut prendre ce freinage digital ?

Voici quelques exercices pour l’illustrer (les timing sont à considérer comme des minima) :

Exercice n°1 : 15 minutes par jour

Consacrez 100% de votre attention à un collaborateur, un client, un partenaire. Offrez lui votre meilleure capacité d’écoute et demandez la réciproque.

Exercice n°2 : 10 à 20 minutes par semaine.

Eteignez toutes les machines connectées et pratiquez un exercice de relaxation. Ou bien offrez vous un surcroît d’énergie physique et mentale en pratiquant la méditation pleine conscience.

Exercice n°3 : 45 minutes par semaine.

Allez courir, nager, golfer ou pratiquer tout autre sport avec pour seul objectif de passer un moment énergisant.

C’est en se fabriquant ces bulles « off line » que le pilote de projet, d’équipe ou d’entreprise va se construire une stature de leader enthousiasmant, inspirant et durable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *